Linux

Introduction

Tout commence en 1991. Linus Torvalds, à l'époque étudiant en Finlande dans l'université Helsinki, commence un système d'exploitation.

Un système d'exploitation est le programme qui offre une interface entre la base de l'ordinateur et l'utilisateur. Le plus vendu est Windows de Microsoft. Linux permet de contrer ce monopole en offrant une alternative.

Il propose alors à des passionnés de l'aider pour son travail, qui était à l'origine un projet universitaire. Il décida donc de distribuer librement les sources de son système. Et les retours furent nombreux, en effet depuis longtemps beaucoup attendait un système d'exploitation avec un tel esprit.

Au sens propre du terme, Linux est seulement le noyau (ou kernel), c'est à dire le système d'exploitation pure. Les programmes sont pour la plupart issus du projet GNU, proposant des programmes open-sources et gratuit. Pour cette raison, vous pouvez GNU/Linux qui est un terme plus approprié, désignant le noyau Linux et l'ensemble de ses logiciels.

Aujourd'hui Linux est de plus en plus connue. Il a notamment servis à créer les effets spéçiaux du film "Le Titanic". Il est aussi le système d'exploitation du plus puissant ordinateur au monde. Ses plus grandes qualités sont la fiabilité, l'open-source et pour certain la gratuité.

Vous pouvez trouver aujourd'hui de nombreuses distribution, tel que Débian, Mandrake, Red Hat, Suse et bien d'autre, gratuite ou non. Son utilisation domestique est de plus en plus sollicité, souvent en remplacement de Windows. Mais ce système à beaucoup d'autre utilisation, notamment en serveur (grâce à sa sécurité et sa fiabilité). La mascotte de Linux est un pinguin (ou manchot) nommé Tux pour Torvalds Unix.

La mascotte de Linux : Tux
La mascotte : Tux
linus
Linus Torvalds

Les distributions

Tout les linuxiens ont, un jour ou l'autre, été confronté à un problème : quelle distribution choisir !

Linux ne constitue que le noyau, l'élément qui contrôle l'ordinateur au plus bas niveau. Une distribution intègre ce noyau avec tous le nécessaire pour le faire fonctionner, et pour rendre le système agréable. Par exemple, une interface graphique, une suite bureautique... De plus, un programme d'installation est intégré permettant d'installer les programmes facilement.

Debian, Suse, Mandrake, Slackware, Red Hat, Gentoo, Knoppix ou BSD pour ne citer que certain des plus connus, il n'est pas évident à apprendre la différence. Et même si l'esprit Linuxien est génial, pour savoir quelle est la meilleur entre toutes les distributions, préparez vous à un bon Troll ! Il y a plus de 400 distributions différentes, même si certaine ne diffèrent que très peu. Voici un petit récapitulatif des plus courantes pour vous aider à choisir.


Débian
http://www.debian.org
debian

Très stable, elle est à suivis la philosophie GNU/Linux. Gratuite, elle propose ses propres extensions (.deb) pour permettre d'avoir une collection de logiciel plus stable. Les logiciels ont parfois un peu de retard pour plus de fiabilité. Les utilitaires disponibles pour l'interface graphique sont plutôt rare du fait que cette distribution privilégie la ligne de commande. Elle est réservé au utilisateurs confirmé, son installation en mode texte étant assez difficile à première vue. Elle utilise des programmes fiable, parfois un peu ancien.


Ubuntu
http://www.ubuntulinux.org/
debian

Il s'agit d'une distribution basé sur Débian, avec la facilité d'installation en plus. Il s'agit donc de mettre à porté de main ce qui semblait réservé aux spéçialiste. Ubuntu à été créé par un milliardaire africain et signifie : Humanité aux autres.


Red Hat
http://www.redhat.com
debian

Distribution qui domine le marché professionnelle. Elle est depuis quelque temps payante. Cette distribution à créer une extension (.rpm) permettant une l'installation facile des applications. Comme il s'agit d'une version professionnelle, certain type de fichiers musicaux ou vidéo ne sont pas reconnus, ils doivent être installé ensuite.


Fedora
http://fedora.redhat.com
debian

Distribution sponsorisé par Red Hat depuis que ce dernier à abandonner la diffusion de sa distribution au grand public. Le même problème pour les fichiers musicaux ou vidéo. Cependant cette distribution est gratuite.


Mandriva
http://www1.mandrivalinux.com/fr/
debian

Développé en 1998 à partir d'une Red Hat, cette distribution française c'est très vite démarqué. Facile d'installation, axé grand public. Il semblerait par contre que les versions sortent un peu vite, au détriment parfois de la qualité. Gratuite ou payante, il semblerait qu'elle soit l'une des plus facilement distribué en magasin (en France).


Gentoo
http://gentoofr.org
debian

La Gentoo permet une optimisation de votre ordinateur. Pour cela, vous devrez compiler tous les programmes que vous désirez installer. Cela peut durer des dizaines d'heures sur de vieux ordinateurs, mais avec l'amélioration des performances, l'installation se fait maintenant en quelques heures. Une fois cette étape passé, vous devrez avoir une amélioration des performances, si tout à bien été configuré.


Suse
http://www.suse.de/fr
debian

Cette distribution, qui à été développé à partir d'une Slackware, propose une simplification de l'utilisation. D'origine Allemande Suse signifie "Software-und Systementwicklung" (en français : logiciel et développement système). Son patron Dirk Hohndel est aussi le parrain de la seconde fille de Linus Torvalds (Dianela). Il a travaillé à la mise au développement de XFree 86 (sous-couche des interfaces graphiques) dès les débuts, ce qui explique en partie que Suse privilégie l'interface graphique. Le nom de départ était Jurix.


Slackware
http://www.slackware.com
debian

Une des premières distributions, réservé en général aux initiés.


Turbolinux
http://www.turbolinux.com
debian

Utilisé au Japon entre autre.


Rock Linux
http://www.rocklinux.org
debian


Quelle que soit votre distribution, vous trouverez généralement les mêmes programmes. Et s'il n'est pas proposé, alors il suffira de le télécharger.

Unix

Linux s'est tellement inspiré d'Unix que les deux sont parfois confondu. Réinventer un système d'exploitation aurait pris énormément de temps à Linus Torvalds. Cependant, prendre les idées d'un déjà existant lui as permis de gagner beaucoup de temps. De plus, les personnes connaissant Unix n'ont pas été dépaysé ! Cela à été possible car Linus, dès le début de la création de Linux, se basa sur la norme Posix.

Ken Thompson et Dennis Ritchie sont les créateurs d'Unix... Dans les années 1970 !! Il deviendra un standard par la suite. On considère que le 1er janvier 1970 est la naissance de ce système, c'est pour cette raison que dans le programme les dates commence à cette année. En 1972, il est entièrement réécris en language C, inventé par Dennis M. Ritchie, permettant un portage plus aisé sur différente machine. Il devient de plus un système multi-tâches et multi-utilisateurs. Cependant AT&T (American Telegraph and Telephone) ne dispose pas de l'autorisation pour vendre ce produit. Il seras donc distribué aux université contre une modique somme.

Cependant, ce système était devenue payant et propriétaire (non open-source). Il était utilisé sur des stations de travail, ou des mini-ordinateurs. Au début des micro-ordinateurs, il était impossible de porter Unix sur ces machines. Ils ne disposaient pas assez de puissance. Mais au fil des ans les PC évoluaient rapidement, sauf leur système d'exploitations. Unix à donc été copié ainsi que certain de ses programmes et fournis librement pour Linux.

Le système d'exploitation Unix est constitué de 3 couches principale. Tout d'abord, le noyau (kernel en anglais), qui envoie les ordres directement à la machine au plus bas niveau. Ensuite il y a l'Invite de Commande, autrement appellé le Shell. Cette couche contient l'interpréteur de commandes, pour traiter ce que vous écrivez et le transmettre au noyau, et un langage de programmation interprété. La troisième couche contient les outils les plus évolués.

Histoire

Déçu par MS-DOS et Minix, Linus veut créer un système pouvant mieux utiliser les capacités de son ordinateur (un 386, bon ordinateur pour l'époque), et notamment gérer la commutation de tâches en mode protégé sur le processeur 80386 dont était équipé son pc. En effet, alors que les stations de travail utilisent des systèmes professionnels, le monde des PC est limité à cause des systèmes d'exploitations alors que les puissances évoluent sans cesse.

Il commence tout d'abord par créer un émulateur pour se connecter au réseau de son université. Puis, petit à petit il l'améliore pour former un système d'exploitation. Il prend pour modèle Minix développé par Andy Tanenbaum, un système d'exploitation rudimentaire inspiré d'Unix, destiné à l'apprentissage. Il est donc limité. Unix quand à lui est un système pour moyen et gros ordinateurs, réputé et robuste.

Minix a été développé avec un micro-noyau (les autres fonctions sont séparées permettant une meilleure configuration). Linus établit un noyau monolithique (tout est compris dans un seul fichier executable) plus proche de l'esprit Unix, permettant une plus grande rapidité mais une portabilité réduite. C'est pour cette raison qu'il faut parfois recompiler son noyau pour y ajouter des modules (pilotes).

Au début Linus Torvalds voulait nommer son programme Freax, pensant que Linux (Linus's Unix) faisait trop égocentrique !

Fichiers sous Linux

Sous Linux tout est basé sur les fichiers. Ils sont ordonnés de tel façon que / est la racine. Tout le système est inclus dedans, ainsi que les périphériques tel que le lecteur de disquette ou de cdrom.

Les différents Fichiers

- Les fichiers répertoires
Ils contiennent les références de quelques fichiers. Cela permet d'organiser l'ensemble en catégorie, toujours derrière la racine /.

- Les fichiers texte
Ces fichiers nous permettent d'écrire des données pour qu'elles soient sauvegardé par la suite.

- Les fichiers binaire
Ce sont les applications qui nous permettent d'utiliser le système.

- Les fichiers de montage
Ils sont placé dans le repertoire dev à partir de la racine. Ils permettent de rajouter des périphériques tel que un disque dur ou un lecteur USB.

- Les fichiers liens symboliques
Ce fichier contient la référence d'un unique fichier, permettant de ne pas dupliquer ce dernier pour pouvoir l'utiliser sous divers nom.

SWAP

Pour fonctionner, les ordinateurs cherchent les programmes que vous utilisez sur le disque dur et les stockent sur la mémoire vive. En effet, la mémoire vive est beaucoup plus rapide, et permet donc d'avoir plus de réactivité.

La SWAP, ou mémoire virtuelle, permet d'augmenter votre mémoire vive pour faire tourner des programmes plus importants en sacrifiant la rapidité. En anglais swap signifie échange.

Lorsque votre mémoire vive est pleine, les informations sont alors stockées sur l'espace alloué spécialement sur le disque dur, qui se nomme alors : swap. Bien sur, le temps d'accès est beaucoup plus long que pour la mémoire centrale, mais cela permet de ne pas planter le système, ou d'ouvrir de gros fichiers par exemple.

Linux peut fonctionner sans swap, notamment pour les machines ayant beaucoup de RAM pour une utilisation ordinaire. Il est conseillé de mettre le double d'espace de la mémoire vive en swap. Cependant, vu la taille de ces mémoires aujourd'hui, il est inutile de mettre plus de 1 Go de swap (ce qui est déjà énorme). A bon entendeur.

swap
gnome-system-monitor

Lors de l'installation de Linux, il est donc conseillé d'avoir au minimum deux partitions : une pour le système et l'autre pour la swap. On ne peut inclure les deux dans une même partition car ils ont un système de fichier différent.

Sur Windows, la mémoire vive est comprise dans la partition du système, par défaut C: . Pour cette raison, il ne faut pas que cette partition manque d'espace libre.

Il est possible de voir la swap disponible sur son système grâce à la commande suivante :

[visionfutur@localhost ~]$ cat /proc/meminfo | grep Swap
SwapCached: 0 kB
SwapTotal: 1052216 kB
SwapFree: 1052216 kB