Linux

Qu'est ce que la SWAP ?

Pour fonctionner, les ordinateurs cherchent les programmes que vous utilisez sur le disque dur et les stockent sur la mémoire vive. En effet, la mémoire vive est beaucoup plus rapide, et permet donc d'avoir plus de réactivité.

La SWAP, ou mémoire virtuelle, permet d'augmenter votre mémoire vive pour faire tourner des programmes plus importants en sacrifiant la rapidité. En anglais swap signifie échange.

Lorsque votre mémoire vive est pleine, les informations sont alors stockées sur l'espace alloué spécialement sur le disque dur, qui se nomme alors : swap. Bien sur, le temps d'accès est beaucoup plus long que pour la mémoire centrale, mais cela permet de ne pas planter le système, ou d'ouvrir de gros fichiers par exemple.

Linux peut fonctionner sans swap, notamment pour les machines ayant beaucoup de RAM pour une utilisation ordinaire. Il est conseillé de mettre le double d'espace de la mémoire vive en swap. Cependant, vu la taille de ces mémoires aujourd'hui, il est inutile de mettre plus de 1 Go de swap (ce qui est déjà énorme). A bon entendeur.

gnome-system-monitor

Lors de l'installation de Linux, il est donc conseillé d'avoir au minimum deux partitions : une pour le système et l'autre pour la swap. On ne peut inclure les deux dans une même partition car ils ont un système de fichier différent.

Sur Windows, la mémoire vive est comprise dans la partition du système, par défaut C: . Pour cette raison, il ne faut pas que cette partition manque d'espace libre.

Il est possible de voir la swap disponible sur son système grâce à la commande suivante : [visionfutur@localhost ~]$ cat /proc/meminfo | grep Swap
SwapCached: 0 kB
SwapTotal: 1052216 kB
SwapFree: 1052216 kB