Linux

Uptime

Pour connaître la charge d'utilisation de son ordinateur, une commande bien connue est : # cat /proc/loadavg La commande uptime utilise ce fichier, plus quelques autre indication. Cette dernière commande est aussi utilisé par top, w ...

La charge est un ensemble de caractéristiquent (utilisation disque dur, mémoire, processeur) qui vous donne un aperçu de l'utilisation de l'ordinateur. En général elle vaut une valeur inférieur à 1, mais elle peut dépasser ce chiffre. Voici un exemple de résultat de uptime : 15:49:17 up 1:38, 2 users, load average: 0.02, 0.13, 0.10 La charge système est donnée (en anglais load average) 3 fois ? En fait, le premier chiffre correspond à une valeur moyenne sur 1 minute, le deuxième chiffre sur 5 et enfin 15 minutes.

Bien sur, une autre valeur intérressante est depuis combien de temps la machine est allumé. Donné juste après up, ici 1 heure 38 minutes.

4567d 4:34

Maintenant, inutile donc indispensable, comment avoir un uptime de 5 ans ? Deux méthodes. Soit allumer son ordinateur, de préférence avec Linux ou BSD, et attendre 5 ans sans avoir de coupure d'électricité et ne pas déménager. Soit, pour épater la galerie, modifier l'uptime donné par la machine ! C'est moins glorieux, mais aussi moins long.

Pour cela, il suffit simplement de créer un fichier uptime_fake par exemple. Avec à l'interieur :

#!/bin/bash

/usr/bin/uptime > test_
sed "s/up\ /up\ 1245 day/g" test_

Ensuite, un alias, avec l'url de votre fichier uptime_fake (ici dans /home/user) : $ alias uptime='sh /home/user/uptime_fake' Il n'y a plus qu'à dire à tous le monde que cela fait 1245 jour que vous n'avez pas éteind votre ordinateur, puis à le démontrer : $ uptime
16:01:23 up 1245d 1:50, 2 users, load average: 0.21, 0.15, 0.12
Pour une autre valeur, il suffit de modifier votre fichier uptime_fake, en remplacant 1245d à la dernière ligne par le nombre de jour souhaité (même -5d si vous voulez).

Bien sur si vous avez la dernière Fedora sortis il y a 5 jours... Il faudra prétexter que vous avez mis à jour à chaque fois !

N'oubliez pas de supprimer l'alias lorsque vous aurez terminer : $ unalias uptime